Une répétition avec Julie de Maupin
vendredi 08 Nov. 2024
· 20h00
VÉZELAY, Cité de la Voix

Distribution

Camille Merckx chant 
Marouan Mankar clavecin 
Marieke Bouche violon
Julie Dessaint viole de gambe
David Migeot mise en scène

Lire les biographies…

Camille Merckx
Son timbre chaud et son goût pour la création ont permis à Camille Merckx de se faire remarquer, notamment au Teatro Real de Madrid dans « Into the little hill » de G. Benjamin, à l’opéra de Lille dans « Trois contes » de G. Pesson, au festival d’Aix en Provence dans « l’Apocalypse Arabe » de S. Odeh-Tamimi et « Jakob Lenz » de W. Rihm, qu’elle reprend au festival de Salzburg l’année suivante.

Détentrice d’une Licence de Musicologie de la Sorbonne et d’un diplôme de chant du CRR de Paris, elle poursuit saformation au sein de l’Opéra Studio de La Monnaie à Bruxelles où elle participe à plusieurs productions. Elle a ainsi l’opportunité de travailler avec A. Altinoglu, C. Rizzi, M. Minkowski, L. Pelly, O. Py… Après ses débuts à l’Opéra-Comique dans le rôle- titre du Carnaval et la Folie sous la direction d’H. Niquet, elle interprète à l’opéra les rôles de : Sorceress dans Dido and Aenas de Purcell, Dryade dans Ariadne auf Naxos de Strauss, Flosshilde dans le Ring de Wagner au Teatro de Reggio Emilia, Isaura dans Tancredi de Rossini à l’opéra de Lausanne, Ottavia dans L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi, le rôle-titre de Carmen de Bizet et Dulcinée dans Don Quichotte de Massenet.

En concert, elle a chanté les Requiem de Mozart, Duruflé, Dvorak et Verdi, les Stabat Mater de Pergolèse et de Vivaldi, ainsi que des cantates françaises de Montéclair et de Clérambault.

Attachée à l’intimité du genre, elle se produit également en récital avec piano à Flagey à Bruxelles, au Petit Palais à Paris, accompagné par Alphonse Cemin ou Alain Muller. Elle a chanté Das Lied von der Erde de G. Mahler avec orchestre dirigé par Maxime Pascal au Nouveau Siècle à Lille, puis au Festival de Maribor en Slovénie.

La saison prochaine, elle sera Marion dans Les Ailes du désir de Othman Louati avec la Co[opéra]tive dirigé par Fiona Monbet en tournée dans de nombreux théâtres comme l’opéra de Rennes, de Nantes et de Dijon, puis elle reprendra le rôle de Contralto solo dans Into the little hill de G. Benjamin au théâtre de Caen.

Marouan Mankar
Il débute ses études musicales à Limoges puis se perfectionne auprès d’Elisabeth Joyé qui sera pour lui une rencontre déterminante. Il intègre le CNSM de Paris où il obtient les prix de clavecin et de basse-continue dans les classes d’Olivier Baumont et de Blandine Rannou et complète sa formation au sein d’académies où il suit l’enseignement de Bob van Asperen, Nicolau de Figueredo ou encore Pierre Hantaï.

Sa double activité de concertiste et de chef de chant le conduit à travailler régulièrement avec le Poème Harmonique (dir. Vincent Dumestre) avec lequel il se produit à Londres, New York, Bruxelles, Cracovie, Saint-Petersbourg, Vienne et Tokyo. Parmi ces récentes collaborations citons l’enregistrement pour Harmonia Mundi des Leçons de Ténèbres de Michel Lambert avec le baryton Marc Mauillon. En 2017, il enregistre un premier disque autour de l’œuvre pour clavecin de Jean-François Dandrieu chez l’Encelade salué par la critique et fonde son propre ensemble, La Lyre d’Orphée qu’il dirige du clavecin ou du pianoforte.

Passionné par la recherche et la pédagogie, il est titulaire du Certificat d’Aptitude de professeur et boursier du mécénat musical de la Société Générale. Il enseigne actuellement au Conservatoire de Pantin et encadre régulièrement stages et projets artistiques en France mais aussi à l’étranger comme à l’Université de Santander en Espagne, à l’Académie de Musique de Vilnius ou au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou.

Marieke Bouche
Après son prix de violon et musique de chambre au Conservatoire de Lyon, elle se forme à la pratique sur instruments anciens à Saintes où elle obtient son master de musique classique et romantique en 2004. Elle y croise de nombreuses personnalités musicales auprès desquelles elle se produit par la suite en concert. Aujourd’hui, elle est violoniste au sein de nombreux ensembles, baroques (Collegium Vocale Gent / P. Herreweghe), B’Rock (Belgique), classique et romantiques (Cercle de l’Harmonie / J. Rohrer), Orchestre des Champs-Élysées (P. Herreweghe), Anima Aeterna (J. van Immerseel), Les Musiciens du Prince (Cecilia Bartoli), le Concert de la Loge (J.Chauvin), Il Convito (Maud Graton), avec lesquels elle joue sur les plus grandes scènes internationales, en tant que tuttiste ou chef d’attaque.

En musique de chambre, elle est membre de plusieurs groupes, Il Convito (Maude Graton), le Banquet Celeste (Damien Guillon), Les Cris de Paris (G. Jourdain), La petite symphonie (D. Isoir), La Clique des Lunaisiens (A. Marzorati). Depuis 2015, elle ouvre son activité au théâtre. Elle créé avec Cécile Coustillac une lecture-concert rapprochant Bach et Duras, qui a été présentée dans de nombreux festivals.

En 2016, elle met en scène avec Jean-Paul Ouvrard une nouvelle de Marguerite Yourcenar, Comment Wang Fo fut sauvé, avec la compagnie de marionnettes Métaphores, pièce dans laquelle elle est à la fois musicienne et conteuse. En 2020, elle débute un nouveau projet de spectacle réunissant trois musiciens et un danseur, avec la compagnie Incontro, autour du répertoire de trio à cordes de Mozart, Jadin, Beethoven et Schubert.

Julie Dessaint
Diplômée des CRR de Paris, La Courneuve et Nantes, elle a étudié la guitare puis la viole de gambe auprès de Michel Grizard, Emmanuel Balssa, Marion Middenway, Daniel Cuiller, Ariane Maurette, Jean Tubéry, Sébastien Marq, Marianne Muller.

Elle se produit régulièrement en France et à l’étranger en tant que soliste ou continuiste avec la Compagnie La Tempête (S.P. Bestion), L’Ensemble Desmarest (R. Khalil), L’Escadron Volant de la Reine, L’ensemble Correspondances (S. Daucé), La Camera delle Lacrime (B. Bonhoure), L’ensemble Marguerite Louise (G. Jarry), Cara Sposa (B. Le Levreur), L’ensemble Leviathan (L. Tessier), Arsys Bourgogne (M. Zeke), Les musiciens de Saint-Julien (F. Lazarevitch), L’Ensemble Zaïs (B. Babel), La Simphonie du Marais (H. Reyne), L’ensemble Philomèle, Le Concert Etranger (I. Jedlin), dans les festivals tels que La Chaise-Dieu , Ambronay ,Sinfonia en Périgord , L’Abbaye de Sylvanes, Saint-Michel en Thiérache, Les Voix Humaines, Festival Baroque de Pontoise, La Folle Journée de Nantes, Jean de La Fontaine, Musique et Nature en Bauges, Musique Baroque à la Chabotterie, Les Jardins d’Agrément. Depuis 2012, elle collabore avec le conteur Laurent Carudel et participe à la création de Cactus et de La Rue Sans Tambour qui sont deux spectacles où se mêlent le conte et la musique baroque. En 2008, elle s’associe à Simon-Pierre Bestion pour fonder l’ensemble Europa Barocca qui s’est depuis uni au chœur Luce Del Canto pour former la compagnie La Tempête. Leur prochain disque, composé de l’Histoire de la Résurrection de H. Schütz et d’extraits d’Israelis Brünnleinde J.H. Schein, est paru en mars 2018 chez Alpha Classics Outhere Music et s’intitule Larmes de Résurrection.

Date et horaire

Vendredi 8 novembre à 20h

Lieu

Cité de la Voix – 4, rue de l’Hôpital – 89450 VÉZELAY

Renseignements et réservations

Entrée libre, sans réservation, dans la limite des places disponibles
Renseignements au 03 86 94 84 30

© DR