Madre selva
vendredi 25 Oct. 2024
· 20h00
VÉZELAY, Cité de la Voix

Distribution

Diana Baroni chant, traverso
Ronald Martin Alonso viole de gambe
Rafael Guel Frias guitare baroque, flûtes, percussions
Keyvan Chemirani zarb, percussions orientales 
Tunde Jegede kora
Abraham Mansfarroll percussions cubaines

Lire les biographies…

Diana Baroni | www.dianabaroni.com
« Sa musique mouvante bruisse et scintille, une aire de repos à l’écart des autoroutes de la fusion. Une grande voltigeuse. » — LES INROCKS

Musicienne entre deux mondes, d’origine argentine et désormais européenne, Diana Baroni, est l’une des chanteuses et flûtistes baroques les plus reconnues et les plus recherchées. Née au bord du Rio Parana à Rosario, elle étudie depuis l’enfance plusieurs instruments et se tourne définitivement vers la flute traversière. À Buenos Aires, elle développe sa personnalité artistique notamment au sein des productions de théâtre musicale du Centre Experimental du Teatro Colon.

Entre musique contemporaine et musiques classiques, un parcours éclectique commence. Installé en France depuis 2002, elle est membre fondateur de l’ensemble baroque Café Zimmermann. Flûte solo de ce dernier, leurs disques consacrées à l’œuvre instrumentale de J.S. Bach entre autres, reçoivent les prix les plus prestigieux et sont aujourd’hui une référence d’interprétation historique dans le monde de la musique ancienne. Diana appartient désormais à la génération des grands interprètes issus de la Schola Cantorum Basiliensis.

Sa curiosité l’amène à explorer d’autres horizons : au carrefour de multiples langages, Diana explore les musiques traditionnelles et contemporaines à travers un éventail de projets hybrides et envoutants. Elle fait naitre des programmes inclassables, à l’origine d’albums revivifiant le répertoire latino-américain en affirmant sa sensualité, son dynamisme et sa créativité.

En partenariat avec des artistes aussi hors normes qu’elle, comme le Brodsky Quartet, Tunde Jegede, Simon Drappier ou Jasser Haj Youssef, ses créations mêlent l’inventivité de la musique contemporaine à la richesse des folklores sud-amérindiens. En recherche constante de nouveaux métissages, la musicienne ne s’embarrasse d’aucune frontière pour explorer la musique, ses trésors, ses limites, comme un grand voyageur.

Sur scène, Diana est apparu aux festivals de Innsbruck, Ambronay, Saint- Denis, Prague, au Théâtre de la Ville, Théâtre des Abbesses, Musikverein Wien, Théâtre du Châtelet, Brucknerhaus Linz, et au- delà de l’Europe (Chine, Japon, Argentine, Colombie, Brésil, et plusieurs pays de l’Afrique). Comme enseignante, elle est régulièrement conviée par le Centre de musique baroque de Versailles, et développe des activités pédagogiques à Rosario et Jujuy en Argentine.

Ronaldo Martin Alonso | www.ronaldmartinalonso.com
L’histoire de Ronald Martin Alonso ressemble à un roman. Né à la Havane dans un milieu modeste, il est depuis son plus jeune âge attiré vers la musique. Sa mère remarque le talent de son enfant et l’inscrit à l’école de musique où il étudie la guitare et la contrebasse. Mais c’est après être diplômé de ces deux instruments, lorsqu’il a 20 ans, que sa vie bascule. Il se rend au festival de cinéma de La Havane pour visionner « Tous les matins du monde » et il est immédiatement boulversé par la viole de gambe et la musique qu’il venait d’entendre. Á Cuba il existait un seul ensemble de musique baroque mais aucune partition ni méthode pour apprendre la viole de gambe. Très vite il intègre l’ensemble Ars Longa (Teresa Paz) où il débute sa pratique de la viole et avec lequel il enregistre plusieurs disques de musique baroque latino-américaine primés par la critique spécialisée (Diapason d’Or, Choc du Monde de la Musique, ffff Télérama, 10 de Répertoire). L’ensemble collabore alors avec les chefs Claudio Abbado, Gabriel Garrido, et réalise de nombreuses tournées en Europe.

Sa passion l’amène à s’installer en France en 2004. Il est diplômé en viole de gambe et en musique ancienne des Conservatoires de Paris et de Strasbourg où il reçoit l’enseignement d’Ariane Maurette, Rebeca Ruso, Martin Gester et Jean Tubéry. Il a participé à des masterclasses sous la direction de Gabriel Garrido, Michel Laplénie, Christophe Coin, Marianne Müller et Jordi Savall.

Depuis 2014, Ronald Martin Alonso est directeur artistique de l’ensemble Vedado, avec lequel il réalise ses projets musicaux allant de la musique baroque à la création contemporaine autour de la viole de gambe. En 2015, l’ensemble Vedado enregistre son premier disque Les folies humaines consacré aux pièces pour viole seule de Marin Marais. Il publie en 2020 « Dialogues » chez Paraty mettant en résonances les pièces pour viole seule de Monsieur de Sainte-Colombe conservées dans le Manuscrit de Tournus et deux oeuvres de Philippe Hersant dont « Pascolas » qui lui est spécialement dédiée. En 2022 apparaît « Le Grand Ballet » avec une sélection des suites du troisième livre de Marin Marais, très bien reçu par la critique spécialisée l’album est nominé aux International Classical Music Awards. Ronald Martin Alonso se produit en récital en Europe et à Cuba, dans des programmes construits comme des passerelles entre passé et présent, entre ancien et Nouveau Monde.

Rafael Guel Frias
Né à Zacatecas, Mexique, au sein d’une famille de musiciens, Rafael Guel commence à étudier à l’âge de 18 ans les musiques et instruments traditionnels d’Amérique Latine. Plus tard, il rejoint l’école de musique Ollin Yoliztlia de Mexico. En 1977, il fonde le groupe Coihue et en 1981 devient membre du groupe Mapu. C’est à cette époque qu’il commence ses recherches dans les villages de Chiapas et Oaxaca. À travers ses voyages et ses séjours auprès des communautés indigènes de cette région, Rafael développe une grande connaissance et compréhension de la musique ethnique mexicaine.

Ces échanges lui permettront aussi de devenir artisan et constructeur des flûtes traditionnelles, ocarinas et petites percussions, tout en devenant une référence au sein de ce répertoire et cet héritage. Il vit à Amsterdam depuis les années 90 où il collabore avec plusieurs ensembles de musiques folkloriques. Comme artisan, il développe son activité de luthier de guitares traditionnelles, renaissances et baroques (comme celle qu’il joue actuellement), et réalise des rosettes en papier sur commande pour plusieurs luthiers européens.

Date et horaire

Vendredi 25 octobre à 20h

Lieu

Cité de la Voix – 4, rue de l’Hôpital – 89450 VÉZELAY

Renseignements et réservations

Entrée libre, sans réservation, dans la limite des places disponibles
Renseignements au 03 86 94 84 30

© Guadalupe Miles