Rencontres Musicales de Vézelay

Atelier chant

chants italiens

25/08/2018 à 11h00

Vézelay, centre Sainte-Madeleine, salle Clavel

Entrée libre (dans la limite des places disponibles)

Pour tous les amoureux de musiques traditionnelles, voici un quartet vocal féminin napolitain, qui a entrepris de redonner vie à un patrimoine séculaire : Anne Garcenot, Alessandra Lupidi, Tania Pividori et Leïla Zlassi.

Polyphonies, chants en réponse, effets de bas se continue d’une ou deux voix, cris lancés de temps en temps, effets de voix empruntés aux chants religieux qui jadis ponctuaient aussi le quotidien des Italiens tout autant que les chants populaires, et le tout sans l’aide d’aucun instrument : nos quatre cantatrices relèvent un beau défi. Cela fait 20 ans que ces 4 amies, mêlant recherches ethnomusicologiques et nouveauté artistique, explorent ce riche répertoire. Pour cet album, elles ont choisi de mettre l’accent sur le thème de l’exil, d’où le titre de l’opus : car on le sait, Naples et le Sud de l’Italie furent, aux XIXe et XXe siècle, d’importants foyers d’émigration, vers le Nord du pays ou la France, mais aussi vers les Amériques, États-Unis ou Argentine notamment.

« Sanacore » veut dire qui soigne les cœurs en italien, et l’on sait depuis toujours que telle est la fonction de la musique et du chant chez les humains que nous sommes. Ce qu’exprimait, au XVe siècle déjà, le philosophe égyptien Al Ibshishi : « Les personnes qui s’adonnent à la médecine soutiennent qu’une voix harmonieuse s’infiltre dans le corps, comme le sang s’infiltre dans les veines. Elle purifie le sang, exalte l’âme, repose l’esprit, fait tressaillir les membres et facilite leurs mouvements ».

Caroline Chassany | Anne Garcenot | Tania Pividori | Leïla Zlassi

Gratuit, mais réservation conseillée au 03 86 94 84 40

En coréalisation avec le lab (Liaisons Arts Bourgogne)

Distribution

Sanacore

Durée du programme

1h10

Vidéo

Présentation des artistes

  • Sanacore

    SANACORE le quatuor qui soigne les coeurs

    Anne Garcenot, Alessandra Lupidi, Tania Pividori, Leïla Zlassi

    La première est issue du milieu baroque, a joué toutes les fioritures du XVIIIe siècle, dirige des ensembles vocaux dont le répertoire est une véritable histoire de la musique. La deuxième vocalise sur des grilles de jazz, joue du piano-jouet voire de la contrebasse au sein de groupes à géométrie variable. La troisième fusionne le traditionnel et le contemporain dans ses compositions, improvise sur des modes timbrés des pièces vocales pour le siècle en cours. La quatrième formée à l’art lyrique passe de la Bohème aux mélopées orientales, mêle les genres dans des performances pour diva et fanfare.

    Cordes vocales bien tendues, les quatre chanteuses jouent de leurs timbres multiples et de leur humour communicatif. Sacrées ou profanes, leurs polyphonies font friser l’oreille et laissent entendre les diverses influences musicales que l’Italie a connues de Venise à Palerme. C’est a cappella, juste avec la voix, que ce quatuor féminin exalte un répertoire puisé autant dans la tradition populaire sud-italienne que dans les chants religieux.

D'autres spectacles pourraient vous intéresser :