Le PRÉAC[1] Musique et Voix 2022 s’est déroulé les 2 et 3 février à la Maîtrise de Dijon. Malgré le contexte sanitaire, deux formations programmées sur trois ont pu se réaliser. Les participants ont pu explorer de nouveaux territoires de l’improvisation et des jeux vocaux, une thématique « fil rouge » des formations de la Cité de la Voix depuis deux ans. 
Au programme de ces deux jours : la venue de Tine Fris-Ronsfeld et Kristoffer Fynbo Thorning, deux artistes danois et auteurs du livre Les Brise-glace[2], et la venue de la chanteuse improvisatrice Claudia Solal.

Les Brise-glace 

Les icebreakers ou brise-glace signifient littéralement briser la glace. Pourquoi briser la glace et quel lien avec le chant ? Que l’on soit chef de chœur, chanteur, enseignant en établissement d’enseignement artistique, enseignant en établissement scolaire ou bien même que l’on travaille en équipe dans des secteurs autres que culturels, il est évident qu’instaurer un climat positif contribue à l’efficacité du travail et bénéficie au collectif. Comment alors briser la glace pour renforcer les liens et la confiance entre les individus d’un même groupe ? 

Les brise-glace proposent des activités basées sur le mouvement, le chant, le jeu et la collaboration. À cela s’ajoute un mouvement rythmique de base, l’afro-step, une manière de décompter par un pas, 4 temps. Ces éléments permettent de travailler les brise-glace selon 6 axes progressifs : se rencontrer, interagir, groover, faire équipe, se synchroniser, improviser. C’est ainsi que dès les premières minutes les participants se sont rencontrés en musique par des jeux et le rire. La glace était brisée. Une fois la confiance installée le groupe a travaillé, toujours par des jeux, la mémorisation des sons, la connexion à son corps, sa réactivité, le ressenti de la pulsation (le « baby-groove »), pour ensuite improviser une phrase rythmique puis mélodique.

À l’origine de ce livre, Tine Fris-Ronsfeld et Kristoffer Fynbo Thorning, tous deux chanteurs, instrumentistes et chefs de chœur diplômés de l’Académie Royale de musique d’Aarhus au Danemark et membres du groupe vocal Postyr. L’ouvrage les brise-glace, répertorie des jeux qu’ils ont collectés durant leurs études et au cours de leur carrière auprès de leurs collègues enseignants et artistes. Les brise-glace sont pour certains issus de cultures et traditions populaires dont la transmission s’est faite oralement. Ainsi leur évolution et leur adaptation s’est faite au gré des utilisateurs.

Les fondements de la pédagogie danoise imprègnent entièrement l’identité des brise-glace. L’apprentissage est pensé par le jeu, le mouvement et l’empathie. Apprendre tout en restant dans sa zone de confort, c’est ce qu’ils appellent le « flow », un juste équilibre entre les moyens et les objectifs de chacun. Pour que cette recherche du flow soit effective pour tous dans un chœur, il convient d’adapter les brise-glace à l’âge, aux compétences et au caractère du groupe.

Improvisation libre à la voix 

Si improviser est bien souvent pour les chanteurs synonyme de mise en danger et d’inconfort, la journée dédiée à cette pratique fut au contraire pour les participants du PRÉAC une exploration enthousiasmante.

Venue du jazz et nourrie par des expériences artistiques multiples, Claudia Solal possède un univers et un langage vocal uniques dont la mise en partage a guidé les participants dans l’exploration poétique des sons. Ils ont pu notamment découvrir et se familiariser avec différentes stratégies d’improvisation : répétition, alternance, durée, rythme et tempo, mélodie, espace, dynamiques, couleurs et textures vocales… 

Par des consignes de jeux spécifiques, ils ont pu développer leur autonomie d’expression et d’écoute. En cercle ou en mouvement dans l’espace il leur a fallu être à l’écoute des autres pour prolonger et faire évoluer un même matériau sonore. Le travail de l’improvisation libre s’est aussi appuyé sur des supports textuels, textes poétiques ou consignes surréalistes. Chacun à son tour s’est essayé à incarner des injonctions telles que « vous devez vous faire entendre ! passez au-dessus du groupe ! », « comme un oiseau… », « sons lancés », « répétez en boucle la phrase : il est nécessaire de penser à un partage reposant, surtout les mercredis. Inspiré de George Perec ». La confiance instaurée dans le groupe et la confiance dans le bagage vocal et musical de chacun, a également donné lieu à un travail d’improvisation en solo devant le reste du groupe.

Toujours dans le souci de faire se croiser poésie et musique, Claudia Solal a proposé de s’inspirer de textes existants. Ainsi, les ouvrages comme Poésies de Norges, Musique de Chambre et autres poèmes de James Joyce, Selected poems d’Emily Disckinson ont nourri de magnifiques improvisations vocales individuelles et collectives. 

Si l’improvisation libre à la voix est une pratique artistique de l’instant qui se nourrit d’une situation, de l’environnement, en relation avec les autres, il est indéniable qu’elle nécessite aussi un travail permanent de recherche, d’exploration, de développement de ses possibilités vocales et de croisement avec une multitude d’univers artistiques avant d’accéder à une maîtrise de la liberté. Souhaitons que cette journée ait permis à certains d’entrouvrir la porte sur un univers passionnant et qu’elle soit le début d’une recherche artistique personnelle nouvelle pour chacun.

Ces deux jours de formation feront l’objet de capsules vidéo et de fiches-mémo, qui seront publiées sur le site de La Marelle, un site de la Cité de la Voix entièrement dédié à la création et l’animation de chœurs d’enfants : https://lamarelle.lacitedelavoix.net/

 La venue d’Emmanuelle Trinquesse initialement programmée dans le cadre de ce PRÉAC (Techniques vocales liées à l’improvisation) est reportée au week-end du 21, 22 et 23 octobre 2022 pour les « États de la Voix », un événement ouvert aux professionnels et amateurs en partenariat avec le Conservatoire du Grand Chalon mettant à l’honneur la voix improvisée sous toutes ses formes. Informations à venir.


[1] Pôle de Ressources pour l’Éducation artistique et culturelle. Le PRÉAC Musique et Voix, porté par la Cité de la Voix, est une instance partenariale entre le Rectorat, à travers la Délégation Académique Arts et Culture (DAAC), la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), le Réseau Canopé, l’Institut National Supérieur du Professorat et d’Éducation (INSPEE).
[2] « Les Brise-glace, créativité et dynamiques de groupe dans les pratiques artistiques » – Editeur. Postyr experience, sous-éditeur et traduction française, CEPRAVOI – https://www.cepravoi.fr/pages/les-brise-glace-2/. En consultation et en vente au Centre de Documentation pour l’Art Choral à Dijon