C’est le coeur gros que le conseil d’administration de la Cité de la Voix, à Vézelay, a dû prendre la décision d’annuler les Rencontres musicales initialement programmées du 20 au 23 août. « On a travaillé d’arrache-pied pour trouver des alternatives », note François Delagoutte, directeur de l’établissement.

Des alternatives avaient été envisagées

Pendant des semaines l’équipe de la Cité de la Voix a travaillé sur des alternatives. « On est allés jusqu’à imaginer des concerts à huis-clos, avec des captations. Des scénarios compliqués à mettre en place, mais surtout qui risquait de dénaturer l’esprit des Rencontres. »

« La force d’un festival c’est aussi l’intensité des interactions, des émotions, quel sens ça aurait eu ? » François Delagoutte (directeur de la Cité de la Voix)

L’édition 2019 avait rassemblé 6.500 visiteurs sur quatre jours dont 1.000 mélomanes pour les concerts en soirée à l’intérieur de la basilique sainte Marie-Madeleine.

6.500 personnes sur quatre jours dont un millier à la basilique

Au-delà des questions d’accueil du public, celles des formations s’est aussi posée, puisqu’une vingtaine d’entre elles devaient participer aux rencontres musicales : « Le fait de regrouper de grandes formations sans pouvoir s’assurer de leur état de santé était très délicat ». Surtout pour une activité « à risque » comme l’est le chant choral.

Mais la décision a été dure à prendre. « Après une phase d’espoir et des mois de travail, renoncer brutalement n’était pas forcément une évidence », ajoute le directeur. Lui a longtemps espéré pouvoir maintenir l’événement avec ses dates tardives dans l’été.

Côté programmation, un simple report n’est pas envisagé : « Il est hors de question de faire un simple copier-coller l’année prochaine. Une programmation, c’est un tout qui se pense en amont et nous avions déjà commencé à travailler la programmation de 2021. »

Question billetterie, la Cité de la Voix avait repoussé son ouverture au 2 juin pour les donateurs et au 15 juin pour le grand public, l’établissement n’aura donc pas à rembourser les billets. « Le seul engagement financier c’est celui de la centaine de donateurs, on va leur proposer soit un remboursement, soit un report à l’année prochaine », précise François Delagoutte.

Pour autant, Vézelay ne sera pas privé de musique cet été.

« Nous avons une responsabilité vis à vis de la saison touristique d’être présents. » François Delagoutte

Il y aura en effet de la musique, mais pas de chant. Un programme sur lequel la Cité de la Voix est encore en train de travailler et qui doit être validé lors du prochain conseil d’administration le 13 juin.

D’ici là, l’urgence est que la maison reprenne ses activités : « notre première volonté c’est de pouvoir rouvrir la maison aux artistes avec des petites jauges ».