Cité de la Voix 10.03.17 Nicolas Bucher

T’as perdu ta quinzaine ?

Mes origines nordistes remontent à la surface…
Dans le Nord, lorsqu’on croise quelqu’un qui véhicule une forme de tristesse, on utilise souvent cette expression « ch’ti ». Les mineurs étant payé en liquide tous les quinze jours, ils arboraient donc une triste mine (sans jeu de mots) s’ils avaient, effectivement, perdu leur quinzaine, dans la rue, à l’estaminet ou jeu…

A la Cité, la quinzaine en cours reflète parfaitement le foisonnement et la variété de nos activités :

Lundi dernier, le « Tailleferre collectif », que vous retrouvez , a présenté la belle production lyrique montée par Marion Chobert et Marine Thoreau La Salle, devant une centaine de lycéens venus d’Auxerre, Nevers et Avallon. Ces artistes lyriques et leur pianiste, étudiants et professionnels, ont passé toute cette semaine sur les routes de Bourgogne-Franche-Comté. Nous en reparlerons.

Ce jeudi et vendredi, quatorze artistes, venus de la région, de France voire de Belgique sont venus travailler en master-class avec Jacques Rebotier, compositeur en résidence. Deux jours de travail intense à Vézelay pour entrer dans l’œuvre poétique, drôle, musicale et théâtrale de ce créateur hors du commun. Parmi ces artistes, la majorité enseigne leur instrument, la danse ou le théâtre dans les conservatoires de Bourgogne-Franche-Comté.

Ce week-end, c’est un ensemble amateur, opus 71, qui investira les lieux, pour une résidence de formation, avec Anne Constantin, professeur de chant nationalement réputée. Cette résidence est le résultat d’un partenariat engagé depuis plusieurs années avec le Lab et Franche-Comté Mission Voix.

Céline Frisch arrive lundi pour préparer son récital de clavecin qui ouvrira notre évènement « Happy Birthday JSB » dont l’intégralité du programme est ou , et qui nous emmènera jusque dimanche soir, à Avallon, Clamecy, Auxerre et à Vézelay…

Pendant ce temps, les enfants de l’école de Vézelay poursuivent leur apprentissage du serpent.

En bref et en jargon de « cultureux » : de l’insertion professionnelle, de l’action pédagogique, artistique et culturelle, de la formation professionnelle, de l’accompagnement de la pratique amateure et du concert au plus haut niveau artistique.
En bref : de la création contemporaine, du répertoire baroque, de l’opéra, de la voix, de l’instrument…
En partenariat : une école, des lycées, des conservatoires, des communes, une scène conventionnée, deux agences régionales…

En bref, on n’a pas perdu notre quinzaine.

D'autres articles pourraient vous intéresser :