Cité de la Voix 26.09.17 Nicolas Bucher

Blog : Quatuor A’dam

Et ça, ça ne s’apprend pas !

Il y a une chose qui ne s’apprend pas dans les conservatoires. En fait, il y a beaucoup de choses qui ne s’apprennent pas dans les conservatoires, mais une, essentielle à notre vie d’artiste, ne peut s’enseigner : le public.

Avouons-le, c’est mieux comme ça.

Que voulez-vous apprendre du public à de jeunes artistes ? des recettes ? comment « plaire » au public ? Ce serait pire que tout et c’est une des raisons pour lesquelles on n’enseigne pas le public. D’autant plus que, fort souvent, le public n’est pas où on l’attend et c’est justement cela qui fait un des intérêts de notre métier, de nos métiers devrais-je dire, à nous artistes, programmateurs, développeurs culturels, etc.

Depuis vingt ans, je ne me lasse pas d’être surpris par le(s) public(s), qui aime ce que j’aime, puis qui aime ce que je déteste, puis qui fait la moue après un concert que j’ai trouvé sublime, etc. (vous pouvez décliner à l’infini).

Le Quatuor A’dam sait ce qu’est un public, et surtout, il aime le public. Programme très varié, balayant les époques à la basilique, chansons françaises et jeu scénique dans la quotidienne, il faut avouer que tout cela a du charme et du chien et les références viennent rapidement à l’esprit, des Frères Jacques aux Quatre Barbus… Le principal trait commun est, à mon avis, une véritable générosité et une fraîche spontanéité sur scène.

Mais il ne faut pas s’y tromper, cela n’a rien d’automatique, et le Quatuor A’dam n’a pas la recette miracle du programme magique puisque tout cela est question d’alchimie et se joue également sur des détails et sur des intentions. Mais ils ont trouvé ce qu’ils aimaient, ce que leur public aimait et donc ce qu’ils pouvaient aimer ensemble.

C’est une bonne manière de commencer la carrière d’un ensemble.

photos © Bénédicte Manière

D'autres articles pourraient vous intéresser :

  • adélys
    29.10.18

    Adélys donne tout !

    Toute bonne chose a une fin ! Dernier « jeune ensemble » de la saison 2018 et non des moindres : Adélaïde alias Adélys et ses musiciens, Nicolas Morinot et Stéphane Norbert, [...]

    En savoir plus

  • Malakit
    23.10.18

    Malakit : entre eux et nous

    Malakit a ouvert l’été indien en grande pompe ! Derrière des allures ultra chics se cachent des compositions tout à la fois tendres, mélancoliques et décalées. Entre drame et [...]

    En savoir plus

  • Cantoria
    15.10.18

    Cantoría : ¡ Jubiloso !

    Sélectionné dans le programme eeemerging 2018 porté par le CCR d’Ambronay, le jeune ensemble catalan nous a comblé à Vézelay, d’un immense bonheur. Parce qu’avec eux, la musique [...]

    En savoir plus