Cité de la Voix 02.10.19 Cité de la Voix

Cosmos : quand la musique ancienne révèle son « flower power »

« Cosmos », du grec qui signifie l’ordre et l’harmonie, par extension la voûte céleste : on ne saurait mieux caractériser l’esprit de cet ensemble de six voix et continuo. Un ensemble où chacun trouve sa juste place entre rondeur chorale et envolées brillantes. Il en résulte un spectre vocal aux reliefs subtils, parfaitement adapté au répertoire de prédilection de l’ensemble, centré sur les XVIIe et XVIIe siècles. De la Fondation de l’Abbaye de Royaumont qui l’a vu naître à la Cité de la Voix, Cosmos ne cesse d’explorer de nouvelles manières de travailler, d’écouter et de mettre en images la musique, comme en atteste cette vidéo.

Texte et traduction

Sweet Honey-Sucking Bees – John Wilbye

Sweet honey-sucking bees, why do you still
surfeit on roses, pinks and violets,
as if the choicest nectar lay in them
wherewith you store your curious cabinets?
Ah, make your flight to Melisuavia’s lips.
There may you revel in ambrosian cheer,
where smiling roses and sweet lilies sit,
Keeping their springtide graces all the year.

Abeilles qui butinez le miel sucré,
pourquoi vous repaissez-vous toujours de roses, d’œillets et de violettes,
comme si ces fleurs recelaient le plus fin nectar
Pour en garnir vos étranges garde-manger ?
Ah ! Que votre vol vous mène aux lèvres de Melisuavie
Puissiez-vous y goûter les réjouissances de l’ambroisie
Où les roses souriantes et les douces fleurs de lys
Se parent toute l’année de grâces et de vigueur 

D'autres articles pourraient vous intéresser :