Vézelay est un perpétuel voyage dans le temps

Du 23 au 26 août prochains, la roue du temps s’accélèrera encore et  nous propulsera des chansons anglaises de la Guerre de Cent Ans (Deo gratias Anglia avec l’ensemble Céladon) à celles des Beatles, revues par les Brünettes.

Les meilleurs ennemis de l’Histoire que furent François Ier  et Charles Quint seront mis en musique par l’ensemble Clément Janequin, tandis que  Galilei Consort, emmené par Benjamin Chénier, chantera la Messe que Cavalli écrivit pour célébrer la signature du Traité des Pyrénées.

Notre splendide basilique, premier bien français inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, est un écrin idéal pour recevoir les plus belles et les plus célèbres œuvres du répertoire, comme le poétique et lumineux Requiem de Fauré ou le splendide oratorio de Carl Philipp Emanuel Bach, La Résurrection et l’Ascension de Jésus.

Mais les Rencontres Musicales de Vézelay, c’est aussi l’ensemble de ces moments et ces lieux conviviaux et champêtres, avec cette année la pop de Natalia Doco, la chanson d’Inglenook ou à la musique country des Frères Bandini.

Contrairement au vin local, devenu en octobre dernier appellation « Vézelay » – grande fierté de notre terroir –  la musique, aux Rencontres Musicales, est à consommer sans modération.