Vêpres pour le Père La Chaize

Les Vêpres pour le Père La Chaize de Pierre Menault, maître de chapelle de l’église collégiale Saint-Étienne de Dijon (1642-1694) ont été publiées en 1693. La partition reprend les principes du grand motet versaillais, et l’on se demande aujourd’hui encore, compte tenu de l’effectif qu’elle requiert, si elle n’était pas destinée à la musique du roi. Sous la direction de Jean Tubéry, cette production, réalisée dans le cadre d’une série intitulée Patrimoine musical en Bourgogne a fait l’objet d’une édition critique du Centre de musique baroque de Versailles.