Huit

Huit Arsys Bourgogne

Cet enregistrement présente Arsys Bourgogne dans sa nouvelle incarnation à travers un choix de répertoire extrait du programme « Huit » que l’ensemble diffuse dans les saisons à venir.

Les motets à double chœur de Johann Sebastian Bach, sommets de l’écriture polyphonique, font partie du « patrimoine génétique » d’Arsys. Ils sont interprétés à une voix par pupitre et soutenus par le continuo, tel que le Cantor de Leipzig aurait pu le faire à l’époque.

Les œuvres de Giacinto Scelsi, en revanche, présentent un nouveau monde sonore riche et mystérieux, imprégné de la pensée mystique orientale. Si chez Bach l’espace tonal est rempli par les contrepoints les plus fleuris et intriqués, l’écriture micro-tonale de Scelsi part d’une seule note ou d’un simple intervalle et peint une méditation en demi-teintes, une voix colorant l’autre.

Ces deux pôles représentent des sommets de virtuosité quand ils sont abordés par des voix solistes, mais aussi deux mondes spirituels et deux conceptions de l’espace et du temps diamétralement opposés. Et pourtant l’alchimie fonctionne ! Ce programme fait ainsi charnière entre le passé et l’avenir et cherche à transcender les différentes esthétiques par la clarté et l’intimité des voix solistes.

M.Z.