Rencontres Musicales de Vézelay

On n’est pas là pour chanter des cantiques

chansons érotiques les plus risquées du XIXe siècle

24/08/2018 à 23h30

Vézelay, mairie, salle des fêtes

Entrée libre (dans la limite des places disponibles)

Quand la chanson devient licencieuse ! Notre artiste en résidence, Arnaud Marzorati, ose nous titiller avec les chansons érotiques les plus risquées du XIXe siècle. (À réserver aux oreilles… averties !)

« On n’est pas là pour chanter des cantiques » est à la fois  un projet ludique sur l’art de la chanson grivoise et obscène, avec un répertoire issu principalement d’une recherche dans les ouvrages licencieux du Département ENFER de la Bibliothèque Nationale de France.

C’est également un travail de réflexion sur l’art de la chanson salace dans le milieu bourgeois des chansonniers du Caveau Moderne au XIXe siècle, de la restauration à la 3ème République.

Enfin, c’est un témoignage des  rapports entre la Femme et l’Homme, et particulièrement autour de  cette notion de plaisir qui semble selon le spécialiste Alain CORBIN, avoir été source de confiscation et de peur, par le biais d’une pudeur et d’un positivisme malsain que l’élément masculin imposa dans sa domination sur le sexe faible.

Distribution

Arnaud Marzorati | Les Lunaisiens

Durée du programme

35 minutes

Vidéo

Présentation des artistes

  • © Clémence Dubois

    Arnaud Marzorati et Les Lunaisiens

    Faire chanter la mémoire : avec Les Lunaisiens, Arnaud Marzorati propose au public de (re)découvrir la chanson française, de ses origines au XXe siècle.
    En explorant ce répertoire, trop souvent oublié dans les bibliothèques, ce baryton passionné de littérature remet au goût du jour les premières chansons à textes de l’histoire. Des œuvres qui sont autant de témoignages précieux du passé, de l’aventure humaine et de la musicalité foisonnante propre à chaque époque.

    Tragique ou ludique, savante ou inventive, la chanson française permet à la fois d’instruire, d’émouvoir et d’éveiller. Puisant dans une littérature qui va de l’univers enfantin à celui de l’adulte, elle touche tous les publics et révèle ainsi son potentiel de passeuse, de gardienne d’une noble poésie populaire qui chante à nos oreilles et à nos âmes. À travers ce patrimoine vocal et populaire et en choisissant de sortir des concerts traditionnels, c’est bien l’histoire et la littérature que Les Lunaisiens transmettent dans ses spectacles depuis bientôt dix ans.

    Du récital à l’opéra de poche, l’ensemble, à géométrie variable, sillonne le territoire à la rencontre du public. Il lui propose une porte d’entrée inédite dans la musique, au contact de l’histoire, de la littérature, et du patrimoine français.

    Particulièrement attachée aux questions d’éveil, de transmission et de lien social, Les Lunaisiens multiplient les résidences et actions auprès des publics jeunes et empêchés, pour lesquels Arnaud Marzorati développe et adapte des répertoires spécifiques.

    L’originalité des Lunaisiens l’amène à se produire aussi bien dans les grandes salles de concert classiques (Arsenal de Metz, Philharmonie de Paris, Bouffes du Nord…) que sur les scènes lyriques (Opéra-Comique, Angers-Nantes Opéra…), les Scènes nationales (Dunkerque, Chambéry…) ou les musées (Invalides, Orsay…).

    Régulièrement partenaire de France Musique, l’ensemble se produit également à la Maison de la Radio. Mécénat Musical Société Générale est le mécène principal des Lunaisiens. Ils reçoivent aussi le soutien du Ministère de la Culture – Drac Hauts-de-France et le soutien de la Spedidam.

    https://www.leslunaisiens.fr/

    Lire la suite

    Fermer

D'autres spectacles pourraient vous intéresser :