graindelavoix

Rencontres Musicales de Vézelay

Le feu Saint-Antoine

20 ans des Rencontres Musicales

23/08/2019 à 16h00

Saint-Père, église Notre-Dame

de 8 € à 24€

Billetterie

Ces grains de voix réunis depuis quelques années infusent une petite révolution esthétique agitant, non sans bruit, le monde de la musique médiévale. Pour ce voyage de guérison sous le patronage de saint Antoine, ils puisent dans les polyphonies bourguignonnes et franco-flamandes – et particulièrement dans le célèbre Livre Choral des Ducs de Bourgogne –, un remède pour conjurer le mal… Une expérience sonore insolite !

Programme (sous réserve de modifications)

  • Antoine Busnoys (vers 1433 - 1492)

    Motet Anthoni usque limina

  • Missa L’Ardant Désir

  • Pierre de la Rue (vers 1450 - 1518)

    Missa de Sancto Antonio (extraits)

Distribution

graindelavoix | Björn Schmelzer, direction

Présentation des artistes

  • graindelavoix
    ©KoenBroos

    graindelavoix

    Établi à Anvers, Graindelavoix est un ensemble multidisciplinaire qui nourrit une véritable fascination pour la voix et pour la généalogie des répertoires vocaux, de la relation jusqu’au corps affectif, à l’histoire et au territoire. Fondé au début du XXIe siècle par Björn Schmelzer, anthropologue et ethnomusicologue, Graindelavoix enchaîne rapidement les représentations publiques. Le premier enregistrement a lieu en 2006, avec Ockeghems Missa Caput, auprès du label Glossa, et propulse immédiatement l’ensemble sur la scène internationale.

    Tout nouveau projet part d’un geste musical concret, d’un répertoire, d’une œuvre qui regroupe en soi tous les éléments de la stratification complexe du temps et de l’aspect opératoire des pratiques. Avec graindelavoix, Schmelzer a développé une sorte de musicologie affective « en acte » : chaque performance est une évocation et une activation potentielle des forces et des affects virtuels que l’on retrouve dans les vestiges qui nous ont été transmis et servent ici de point de départ. Une partition, une notation, une inscription est une partie indissociable d’une image musicale en mouvement qui n’existe jamais à elle seule, mais fonctionne comme un dynamogramme. Graindelavoix tente d’activer la notation, de l’incarner : d’en proposer une lecture, comme on entendait le terme au Moyen-Âge. Le passé n’est pas une réalité figée de laquelle rien ne nous rapproche, mais un ensemble de substrats et de contre-courants en ondulation constante qui se perpétue dans nos corps : de tout temps et en tout lieu, les expressions de différentes époques se sont manifestées et rencontrées avec virulence. C’est sur la base de ces symptômes que les artistes de Graindelavoix s’efforcent à chaque fois de trouver une nouvelle manière de transporter le public au point que ce dernier finisse par bâtir sa propre mémoire des significations. Les interprètes de Graindelavoix ont hérité de diverses traditions et disposent d’un imposant bagage artistique, ainsi que d’une solide expertise en la matière. Lors des exécutions, cette hétérogénéité n’est en rien gommée ; elle est au contraire renforcée. Graindelavoix s’est fait connaître en abordant les anciens répertoires sous une perspective entièrement nouvelle, dépassant la vision muséologique ou historiquement informée et dévoilant des interprétations audacieuses et parfois controversées.

    En témoignent les multiples collaborations internationales, résidences, représentations et albums récompensés. Graindelavoix a remporté le très convoité Edison Award, deux Klara Muziekprijzen, le prix Cecilia de l’Union de la presse musicale belge et diverses récompenses décernées par des magazines de musique internationaux, comme Classica-Répertoire, Pizzicato et Scherzo. En 2011, Graindelavoix a collaboré avec la compagnie de danse Rosas d’Anne Teresa De Keersmaeker pour la production de CESENA, dont la première représentation a été donnée à la Cour d’Honneur d’Avignon. Graindelavoix mène régulièrement des projets multimédias et interdisciplinaires, comme le film OSSUAIRES et MUNTAGNA NERA, la réouverture d’un célèbre club limbourgeois de coolmine blues (avec un album chez EMI/Warner) ; TRABE DICH THIERLEIN, une représentation scénique axée sur la polyphonie allemande du début du XVIe, donnée pour la première fois à l’occasion de l’édition 2014 de la Kunstfest Weimar. En 2014, Graindelavoix a présenté à Maastricht une installation sonore contemporaine baptisée MAASTRICHT CRYPTONOMIES, dans la Basilique Saint-Servais, en collaboration avec Manuel Mota et Margarida Garcia, tous deux impro-musiciens. Graindelavoix s’est produit au Zomer Van Antwerpen, à De Roma, au festival Laus Polyphoniae, au Moussem Festival et à Behoud de Begeerte, au Berliner Festspiele, à la Brooklyn Academy of Music à New York, à l’Alkantara Festival et à la Gulbenkian Foundation Lisbonne, à l’Oude Muziek Festival Utrecht, au Roots festival à Jaroslaw et à Wratislawia Cantans à Wroclaw, au Festival Alte Musik Regensburg, à la Kunstfest Weimar, à la Ruhrtriennale 2012 et 2013, au Festival de Saintes, à Radio France, au Festival d’Avignon, au Concertgebouw Amsterdam, Muziekgebouw aan ‘t IJ, à De Doelen Rotterdam, à Bozar Bruxelles, aud Diaghilev Festival à Perm pour ne citer que quelques exemples. Depuis 2015, Graindelavoix est en résidence à la Fondation Royaumont, aux abords de Paris, où l’ensemble présente ses créations et organise des masterclasses. Au niveau structurel, Graindelavoix est subventionné par la Communauté flamande.

    Lire la suite

    Fermer

  • graindelavoix
    ©KoenBroos

    Björn Schmelzer

    Björn Schmelzer a étudié l’anthropologie et la musicologie, mais est un artiste multidisciplinaire essentiellement autodidacte. Il est directeur artistique de graindelavoix, un ensemble hybride qui, en plus d’être un véritable bouillon de culture, aborde d’anciens répertoires sous une perspective anachronique et suit les lignes de rupture du temps et de l’espace en vue de réinventer l’histoire des sons. Partant de ce concept, il réunit au sein de Graindelavoix des artistes en tout genre, combinant ainsi la musicalité, le visuel et la performance. Schmelzer est spécialisé dans les répertoires vocaux et les pratiques en matière de performance, sur lesquels il s’est surtout penché dans le monde méditerranéen, dans le sud de l’Italie, en Sardaigne, en Sicile, en Espagne, au Portugal et au Maroc durant de longs séjours d’étude.

    En outre, il s’est intéressé en détail à diverses traditions vocales issues du Moyen-Âge et à leur développement au fil d’époques ultérieures, aux styles d’ornementation et à la logique des connaissances opératoires. Il combine pour cela des notions des domaines de l’anthropologie, de l’histoire, de la géographie sociale et de l’ethnomusicologie qui débouchent sur des publications et des programmes de concerts. Il est régulièrement convié à participer à des événements ou à s’exprimer en tant que chef d’orchestre invité, professeur invité ou conférencier. En sa qualité de contributeur, Björn Schmelzer a rédigé différents articles et écrit pour des revues littéraires, des magazines spécialisés, des publications académiques et des livrets exhaustifs destinés à accompagner des albums. Il prépare actuellement un ouvrage consacré aux pratiques vocales, qui mettra en lumière toute l’expérience acquise au cours des 10 dernières années en compagnie de graindelavoix. Il s’est vu décerner, avec graindelavoix, divers prix et récompenses, dont le « Prix du Jeune Musicien de l’année » de l’Union de la presse musicale belge.

    En 2011, Schmelzer devient le premier « Creative Fellow in Musicology », un projet de collaboration mené par le Festival Oude Muziek Utrecht et le Centre for Humanities de l’université d’Utrecht.

    Parallèlement à ses activités de directeur artistique, il réalise également des films de fiction, comme OSSUAIRES, ainsi que des documentaires, souvent en relation avec les projets de graindelavoix. En tant que dramaturge et metteur en scène, il a notamment donné naissance à CESENA, avec Anne Teresa de Keersmaeker, MUNTAGNA NERA, avec Filip Jordens et Jan Van Outryve, OSSUAIRES, avec Koen Broos et Wim Scheyltjens, et TRABE DICH THIERLEIN, avec Margarida Garcia, Koen Broos et David Hernandez. Enfin, il crée également des installations audiovisuelles et interdisciplinaires en collaboration avec Koen Broos et Margarida Garcia dans « The Hospital of Undersized Gestures ».

    Depuis 2015, Björn Schmelzer compte parmi les artistes en résidence de la Fondation Royaumont.

    Lire la suite

    Fermer

D'autres spectacles pourraient vous intéresser :

  • Apotropaïk

    Cité de la Voix

    Apotropaïk

    Une approche originale de la musique médiévale

  • Apotropaïk

    Cité de la Voix

    Apotropaïk

    Une approche originale de la musique médiévale

  • Apotropaïk

    Cité de la Voix

    Apotropaïk

    Une approche originale de la musique médiévale

  • Apotropaïk

    Cité de la Voix

    Apotropaïk

    Une approche originale de la musique médiévale